Aller au contenu principal
sympo

Des acteurs du secteur cacao planchent sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan

sympo 1

 

Des acteurs intervenant dans le secteur cacao, notamment des organisations de la société civile et de producteurs de l’administration, des décideurs, des partenaires techniques et financiers, des représentants du secteur privé, des chercheurs et des praticiens ont planché jeudi 22 février 2024 sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan au cours d’un mini-symposium.

La rencontre a servi de cadre pour contribuer à la recherche de solutions aux défis liés à la durabilité du cacao en Côte d’Ivoire, à travers des discussions avec les parties prenantes, dont les contributions serviront à l’élaboration d’une note de plaidoyer.

Les participants ont également échangé sur les moyens de mise en place d’un meilleur système de traçabilité appliqué à la filière cacao et lutter contre la déforestation, d’améliorer les revenus des producteurs de cacao par l’octroi d’un revenu décent et tabler sur les questions liées aux droits de l’homme, enfants et à la légalité.

Au nom du ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, le directeur général des productions et de la sécurité alimentaire, le Professeur Téhua Pascal Kouassi Angui a appelé les partenaires à plus de pragmatisme et à une prise en compte des acteurs de terrain.

«Ces femmes et ces hommes qui font cette filière, grâce à leurs sueurs, grâce à leurs efforts, constants. Le cacao durable est souhaitable et même indispensable à la fois pour nous et aussi pour les pays consommateurs. Ce cacao a des exigences que nous comprenons et que nous partageons amplement. Et ce cacao a aussi un prix, un coût. Ce prix doit être payé », a insisté M.Angui.

Il a précisé que la Côte d’Ivoire a toujours su faire face à ses responsabilités invitant les partenaires à faire leur part pour l’amélioration des conditions de vie des productrices et producteurs de cacao dans le pays.

Ce mini-symposium s’est tenu dans le projet « Renforcement de la société civile pour la durabilité et la bonne gouvernance de la filière cacao en Côte d’Ivoire » cofinancé par l’Union Européenne et mise en œuvre par le consortium formé par Inades-Formation Côte d’Ivoire, Initiatives pour le Développement communautaire et la conservation de la Forêt (IDEF), Solidaridad West Africa (SWA), Inkota et Fern.

Le projet est mis en œuvre pendant une période de trois ans allant de mai 2023 à avril 2026 dans les 13 délégations régionales du Conseil café cacao (CCC) en Côte d’Ivoire en vue de contribuer à la mise en place d’un réseau de la société civile pour un cacao durable en Côte d’Ivoire, en lien avec la société civile européenne et les Initiative for Sustainable Cocoa (ISCO)